Nouvelle fournée gourmande !

Ca faisait un petit moment que je n’avais pas touché à ma Fimo, et je dois dire que j’ai eu plaisir à m’y remettre il y a quelques jours, en vue de concocter de petites surprises de fin d’année, comme le veut la tradition, pour la maîtresse d’Elynn et ses 2 ATSEM.

Au départ, je n’avais pas spécialement songé à faire quoique ce soit comme « cadeau ». Je savais que « ça se faisait », que certains parents offraient parfois des petites choses aux maîtresses ou que les enfants avaient pour habitude de leur faire au moins un petit dessin-souvenir, mais je n’y avais pas plus cogité que ça.

Et puis un jour, il y a quelques semaines, l’idée m’est apparue comme une évidence, lorsqu’un mercredi midi, en récupérant Elynn à l’école, sa maîtresse a flashé sur un collier gourmand (les 3 macarons) que je portais. C’est au moment où je lui ai dit que c’est moi qui les fabriquais, que m’est venue cette idée, de lui en fabriquer un semblable, pour la fin de l’année.

Quelques jours plus tard, c’est C., l’une des 2 ATSEM de la classe, qui a repéré mon collier et qui l’a trouvé très joli. A côté d’elle se trouvait une petite fille de Grande Section, qui l’a aussi trouvé marrant, puisqu’elle trouvait que ça ressemblait à………. des hamburgers !! (Même si les miennes ont déjà mangé au McDo et aiment beaucoup, elles savent également ce que sont des MACARONS !! Par pitié, éveillez vos enfants aux bonnes gourmandises et faites-leur découvrir les macarons, au moins pour leur apprendre que ça N’EST PAS comme un hamburger du McDo !! LOL )

Bref, lorsque j’ai soumis à Elynn l’idée de faire des colliers de macarons pour sa maîtresse et ses ATSEM, elle a été tout de suite ravie !
C’est donc jeudi dernier, l’après-midi, alors que je venais de finir ma semaine et que Leane était encore à la crèche, que nous avons « pâtouillé » toutes les deux. Bizarrement, le réveil anticipé de la sieste a été très facile, lorsque je lui ai dit que nous allions préparer les macarons pour les bijoux ! LOL

Comme je voulais qu’Elynn participe quand même aux cadeaux faits (c’est un peu l’intérêt quand même ! d’offrir des choses faites autant que possible par les enfants), elle m’a bien aidée à faire les mélanges de couleurs et les boules de base pour les 2 côtés « biscuits » des macarons ainsi que la partie « ganache ».

kdoecole1

Après 1h de « pâtouillages », nous avons récupéré Leane à la crèche, qui s’est ensuite fait un immense plaisir de nous aider ! … (en réclamant, au passage, quelques petites choses : un collier-macaron ROSE pour elle, des perles en Fimo…… un lit et un tabouret pour ses figurines Kitty, etc… LOL )

kdoecole2

Ce qui a donné une plaque bien remplie, prête à enfourner…

kdoecole3

… dans mon mini-four « spécial Fimo » (du moins, JE l’ai décrété comme étant spécial Fimo, mais c’est un four basique, je vous rassure !), dans lequel j’avais finalement investi (la somme raisonnable de 29€) il y a quelques mois, lorsque j’en faisais à plus grande échelle et que je voulais éviter de nous intoxiquer tous, via le four familial ! LOL

kdoecole4

Après 20 minutes de cuisson, un refroidissement rapide dans l’eau, un peu de vernissage et quelques minutes de montage, voici le résultat…

Collier 3 macarons (citron-choco / abricot / fraise) pour la maîtresse, avec les petits fruits correspondants, sans oublier la petite cuillère et des petites breloques « hand made » (fait-main) que j’avais trouvées dans mon magasin fétiche de perles et accessoires 😉

kdoecole5

kdoecole6

kdoecole7

Et pour les 2 ATSEM, un collier macaron choco-framboise :

kdoecole8

kdoecole9

Et un autre, macaron framboise-choco :

kdoecole10

kdoecole11

Mardi matin, Elynn avait préparé ses petits paquets (auxquels elle avait rajouté un dessin personnalisé), sur lesquels elle avait écrit le nom de chacune :

kdoecole12

Elle a eu beaucoup de remerciements, de gros bisous de sa maîtresse et de ses 2 ATSEM, et apparemment les colliers ont eu du succès parmi les autres maîtresses et le reste du personnel de l’école, m’a-t-on dit le soir quand je suis venue la chercher.
Ce midi, j’ai pu voir la maîtresse en allant chercher Elynn, et elle m’a remerciée directement (puisque je ne l’avais pas vue depuis) et elle m’a dit qu’elle changeait d’école l’année prochaine… c’est pour ça qu’Elynn me disait qu’elle ne reverrait plus la maîtresse, même pas dans la cour, l’année prochaine, elle ne s’était donc pas trompée ! Dommage, elle était plutôt sympa cette maîtresse, la toute 1ère pour Elynn, et j’aurais bien aimé qu’elle ait Leane aussi, mais bon… en tous cas, raison de plus qu’elle ait ce petit cadeau gourmand de fin d’année 😉

5 réflexions au sujet de « Nouvelle fournée gourmande ! »

  1. Tiens…je crois reconnaître une pochette… 😉 Alors ici, mes enfants ne connaissent pas non plus les macarons…

    P’tite question certainement stupide: pourquoi avoir fait des colliers différents ( et au premier abord plus simples) pour les atsems? C’est clair qu’elles ne font pas le même boulot que les instits, mais jusqu’à présent j’ai toujours fait le même cadeau. C’est intéressant de savoir si la majorité fait la distinction entre instit et ATSEM ou non…

  2. Mary, oui oui, la pochette me sert pour mes accessoires de modelage, elle est super pratique ! 😀 Pour la différence entre les colliers, à vrai dire, je n’y ai pas trop réfléchi car ça m’a paru être une évidence d’en faire un plus élaboré pour la maîtresse (et l’idée était bien dans ce sens, d’en faire un + élaboré pour elle et non d’en faire de « moins bien » pour les ATSEM !). De toute façon, à la base, il ne me restait pas assez de chaîne pour faire 3 colliers « chaîne » comme celui de la maîtresse, alors que j’avais une flopée de cordons, donc j’ai imaginé ensuite un pendentif que je pourrais mettre plutôt sur un cordon, donc à priori plus « simple » car je trouve que ça n’aurait pas fait terrible une « cascade de macarons » suspendue sur un cordon, contrairement à la chaîne 😉 A côté de ça, j’ai quand même pensé aux ATSEM (chose que tous les parents ne font même peut-être pas à chaque fois !) car je sais qu’elles s’occupent de façon remarquable de nos bambins, lâchés « en terre inconnue » à leur entrée en maternelle ;p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *